Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt
Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt

J'ai mal au dos car je n'ai pas d'abdos ?

Maux de dos

Le principe d’un dos solide grâce à de bons abdominaux est largement accepté dans la prévention des blessures et également un des axes de traitement pour la rééducation de troubles musculo-squelettiques (en particulier du bas du dos). 

Ce qu'il faut savoir sur vos abdominaux

  • Tout le monde à des abdominaux (même si on ne les voit pas) !
  • Vos abdominaux sont très bien comme ils sont (même si on ne les voit toujours pas)
  • Il existe plusieurs abdominaux : les grands droits (les tablettes de chocolat), le transverse, les obliques.

Vous avez effectué des exercices d’abdominaux et ça vous a soulagé le dos ?

Les exercices physiques sont un excellent traitement contre le mal de dos.

Mais n’importe quel exercice physique est bon pour soulager le mal de dos.

On ne peut pas forcément conclure que c’est spécifiquement dû aux exercices abdominaux.

 

Aucun exercice n’est supérieur aux autres à long terme pour les douleurs lombaires.

Les exercices ou vous travaillez vos abdominaux peuvent vous soulager mais pas plus spécifiquement qu’un autre exercice tel que :

  • Course à pied
  • Renforcement musculaire d’un autre groupe que les abdominaux
  • Le yoga
  • Etc.

D’où vient cette croyance pas d’abdos = mal au dos ?

Il a été constaté des différences dans l’activation des abdominaux chez les personnes souffrantes de mal de dos.

L'hypothèse supposée était que ces différences étaient responsables de la douleur de dos.

Aujourd’hui, aucune étude ne démontre que les exercices de stabilisation des muscles abdominaux modifient ces paramètres.

Il n’y a pas de preuve que ces différences causent de la douleur.

Ce qu'il faut savoir sur le renforcement des abdominaux

  • Renforcer les abdominaux ne semble pas utile pour améliorer d’autres mouvements/activités spécifiques.
    Exemple : Les abdos ne s’activent pas de la même manière lors de la course à pied ou lors d’un saut. Il est plus utile de pratiquer la course ou le saut directement pour améliorer ses compétences dans ce type d’activité physique.
  • Les mouvements du tronc sont un tout.
    Il n’y a pas de preuves scientifiques que les muscles puissent fonctionner de manière isolée. En faisant un exercice, vous engagez vos abdos, vos muscles du dos, d’autres muscles selon le mouvement.
  • Renforcer spécifiquement les abdominaux ne préviendra pas plus l’apparition de douleurs de dos. C’est même important de savoir les relâcher !

Des abdominaux « faibles » sans douleur ?

Quelques exemples qui montrent qu'on peut ne pas avoir mal au dos même sans avoir de super abdominaux :

  • Après un accouchement, les abdominaux mettent entre 4 à 6 semaines pour retrouver leur longueur d’avant grossesse.
    Si on suit la logique de mal au dos car pas d’abdos, toutes les femmes qui ont accouchées devraient « s’effondrer ». Ce qui n’est pas le cas. Elles n’ont d’ailleurs pas toutes des douleurs de dos.
  • Dans la reconstruction de la poitrine après un cancer du sein, la technique chirurgicale utilise des prélèvements de muscles abdominaux de la patiente. Cette opération n’est pas corrélée à des douleurs lombaires.
  • Les personnes atteintes d’obésité ont une distension de la paroi abdominale et donc des abdominaux. Toues les personnes en surpoids ne souffrent pas du dos.

Conclusion :

L’activité physique est importante pour ne pas avoir mal au dos !

Cela permet de lutter contre la sédentarité, le stress, la fatigue qui sont souvent des facteurs déclenchant de la douleur.

L’exercice semble améliorer les douleurs indépendamment des effets mécaniques (souplesse, force, activation des muscles, etc.).

Il y a probablement un lien avec les médiateurs chimiques circulants dans notre corps (endorphine, sérotonine, cytokines anti-inflammatoires, etc) les effets psychologiques et la gestion du système nerveux.

Ces effets n’étant pas spécifiques, cela explique pourquoi le gainage ou autre n’est pas supérieur à un autre exercice.

Faites donc de l’activité physique mais surtout celle que vous aimez !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Pour plus d’informations ou si vous avez besoin d'un accompagnement d'ostéopathie, n’hésitez pas à me contacter ou à prendre rendez-vous. Prenez soins de vous.

Source :

Lederman 2010 The myth of core stability.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib