Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt
Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt

9 points à connaitre sur la tendinopathie ("tendinite")

Sport

Qu'est-ce qu'une tendinopathie ?

La tendinopathie, plus connu sous le nom de « tendinite » désigne la souffrance d’un tendon. Cette pathologie toucherait 1/3 des sportifs.

La tendinopathie se traduit par une inflammation du tendon provoquant une douleur lors de certains mouvements. Elle peut toucher n’importe quel tendon du corps humain : épaule, coude, poignet, genou, pied. Cela dépend essentiellement des mouvements répétés du patient lors de son activité physique (sport, bricolage) ou parfois selon son activité professionnelle (sédentarité via la souris de l’ordinateur par exemple).

Le diagnostic est posé lors d’un examen clinique au cours de votre consultation d’ostéopathie ou chez votre médecin. En cas de doute on peut affirmer le diagnostic via une échographie.

Les 9 points à connaitre sur la tendinopathie sont :

  • Le repos n’est pas bénéfique à la guérison de la tendinopathie. L’arrêt du mouvement douloureux est uniquement préconisé lors des premiers jours pour désensibiliser la douleur.
  • La tendinopathie n’est pas une réaction inflammatoire « classique ». Les anti-inflammatoires sont recommandés seulement en cas de douleur très importante.
  • Plusieurs facteurs de risques sont favorables à l’apparition de la tendinopathie :

    Sursollicitation du tendon ou excès de certaines activités incluant :
    - Celles qui demandent au tendon beaucoup d’efforts (marche, saut, course)
    - Celles qui exercent des contraintes de compression sur le tendon (musculation)

    Facteurs prédisposants :
    Faible capacité musculaire ou peu d’endurance musculaire.
    Age, ménopause, hypercholestérolémie, etc
  • Le traitement le plus efficace : les exercices !

    Reprise en charge progressive, pour mieux tolérer les contraintes mécaniques de la vie quotidienne sur votre tendon, en fonction de votre mode de vie (travail et activité sportive).
    Des exercices à faire chez vous, vous seront donnés en fin de séance, pour optimiser les bienfaits de votre séance d’ostéopathie.
     
  • Pour diminuer la douleur tendineuse, il est important de modifier la mise en charge de vos exercices (varier les poids, varier les répétitions etc). Votre ostéopathe vous conseillera selon l’évolution de votre tendinopathie.
     
  • La douleur n’est pas synonyme de dommage tissulaire constaté à l’imagerie.
     
  • Le traitement passif seul, effectué sur le long terme, n’améliore que très peu la tendinopathie (massage, ultrason, ondes de choc etc). Il faut donc participer activement à votre guérison !
     
  • L’exercice doit être individualisé et adapté à la douleur du patient. Tout dépend en effet de votre activité professionnelle, de votre activité physique ou non.
     
  • La tendinopathie répond lentement aux exercices. Il faut donc être patient mais vous allez y arriver !
     

Comment soigner une tendinopathie en ostéopathie ?

  • Repos (arrêt de l’activité responsable de la douleur) sur les premiers jours uniquement
  • Ostéopathie : L’objectif est de trouver la cause ou les causes de votre tendinopathie (geste répété, surcharge physique etc) et de redonner du mouvement aux zones responsables de votre douleur. Cela vous permettra de retrouver de l’amplitude et de diminuer votre douleur. Le nombre de séances peut varier selon votre ressenti et un travail en tandem avec un kinésithérapeute peut s’avérer utile à la guérison.
  • Bandes de Kinésio Taping : ce sont les bandes de couleurs bien connus des sportifs. L’objectif de ces bandes est de permettre le mouvement. L’inflammation sera plus facilement drainée et la douleur diminuera.
  • Chez vous :
    - Les exercices vus avec votre ostéopathe à répéter à votre rythme pour désensibiliser votre douleur tendineuse.
    - Cataplasme d’argile verte : anti-inflammatoire naturel
    - Côté assiette : poivre, curcuma sont des épices anti-inflammatoires naturelles. Une cure de citron qui a un pouvoir basifiant permettant d’équilibrer votre ph (un milieu trop acide favorise l’apparition d’inflammations). Enfin, remplacer les huiles de cuisson souvent pro-inflammatoire par une huile de coco qui permettra de basifier également votre plat.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Pour plus d’informations ou si vous avez besoin d'un accompagnement d'ostéopathie, n’hésitez pas à me contacter ou à prendre rendez-vous. Prenez soins de vous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib