Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt
Nicolas GUITTON
Ostéopathe à Boulogne-Billancourt

10 choses que vous ignorez sur la hernie discale

Maux de dos

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

 

La colonne vertébrale se compose de plusieurs vertèbres empilées les unes sur les autres.

 

Entre ces os, se trouvent des disques qui agissent comme des « coussins amortisseurs »,permettant de donner de la souplesse en plus d'un rôle de soutient.

 

Les disques sont composés de deux éléments : un noyau central gélatineux entouré d'un anneau fibreux qui attache les deux vertèbres l'une à l'autre.

 

On considère qu’il y a une situation de hernie discale lorsqu'un organe ou une partie d'un organe sort de sa position habituelle. L'hernie discale correspond donc à la sortie d’une partie d’un disque intervertébral.

Ce débordement du disque peut alors provoquer la compression d'une racine nerveuse (sciatique par exemple) ou de la moelle épinière.

Longtemps considérée comme la superstar du mal du dos, de nombreux travaux ont été réalisés sur les hernies discales. 

Regardons ça de plus près !

Ce que vous ne saviez pas sur la hernie discale (HD) :

  • Il s’agit d’un vieillissement naturel et normal du dos. C’est comme avoir des cheveux blancs, ou des rides ! Le vieillissement d’une structure n’est pas une anomalie.

 

  • Dans 95% du temps la hernie discale se guérit en quelques mois.  Les HD se résorbent spontanément dans 62-83% des cas. Ce phénomène se produit en 7 mois pour les grosses HD et 11 mois pour les petites HD.

 

  • Mal de dos et hernie discale ne sont pas forcément liés. Si on faisait une imagerie du dos à l’ensemble de la population on trouverait : Un début d’hernie discale (saillie discale) dans 50 % du temps chez les personnes de 40 ans qui n’ont aucune douleur de dos. Une HD chez 1/3 des trentenaires sans même qu’ils le sachent.

Globalement, la moitié de la population adulte a une modification du disque qui est une usure naturelle du dos.

  • La mauvaise posture n’est pas un facteur de risque. Mais en revanche, la sédentarité est un facteur de risque de mal de dos. Ce n’est pas du tout la même chose.

 

  • La génétique serait le facteur de risque numéro un. Le stress, la sédentarité, la dépression, le tabac seraient des facteurs aggravants de risque de douleur chronique (douleurs de plus de 6 mois avec ou sans hernie discale).

 

  • Le port de charge lourde ne serait pas un facteur de risque.

 

  • Le sport n’aggrave pas vos problèmes de dos au contraire. Il faut envisager le sport de manière progressive avec une évolution sur plusieurs mois et la gestion des temps de repos.

 

  • Les traitements conservateurs (thérapie manuelle : ostéopathie, kinésithérapie, médicaments etc) ont les mêmes résultats que la chirurgie mais avec une meilleure balance bénéfice/risque.
  • La hernie discale peut revenir après une chirurgie : En moyenne, au bout d’un an, 85% des patients n’ont plus mal mais surprise, environ 22% d’entre eux ont de nouveau une HD.

 

  • Le mal de dos n’est pas une fatalité. Quel que soit la cause ou les causes, ne rien faire est source de passage à la douleur chronique. Consultez ! Les ostéopathes, les kinés, etc, sont là pour vous aider.

Conclusion :

  • Les HD peuvent parfois être douloureuses et peuvent parfois nécessiter une opération mais cela reste très minoritaire.
  • La majorité des individus asymptomatiques vit avec une ou plusieurs HD sans même le savoir !
  • La modification du disque est un phénomène normal : notre corps évolue.
  • Les traitements conservateurs sont efficaces pour diminuer la douleur sur le long terme. Il faut donc bouger et consulter !
  • L’ostéopathie va permettre de diminuer la douleur que vous ressentez par diverses techniques au niveau de la zone douloureuse ou pour lever les compensations éventuelles de votre corps dues à votre douleur.
    Votre ostéopathe vous donnera des conseils et exercices en fin de séance pour gérer votre douleur.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Pour plus d’informations ou si vous avez besoin d'un accompagnement d'ostéopathie, n’hésitez pas à me contacter ou à prendre rendez-vous. Prenez soins de vous.

Sources :

- Brinjiki, et al 2015 Systematic literature review of imaging features of spinal degeneration in asymptomatic populations.

- Brinjiki, et al 2015 MRI Findings of Disc Degeneration are More Prevalent in Adults with Low Back Pain than in Asymptomatic Controls: A Systematic Review and Meta-Analysis.

- Matsumoto,et al 2013  Tandem age-related lumbar and cervical intervertebral disc changes in asymptomatic subjects.

- Elkholy, et al 2019 Spontaneous Resorption of Herniated Lumbar Disk: Observational Retrospective Study in 9 Patients.

- Zhong, et al 2017 Incidence of Spontaneous Resorption of Lumbar Disc Herniation: A Meta-Analysis.

- El Barzouhi, et al 2013 Magnetic resonance imaging in follow-up assessment of sciatica.

- Guliotta, et al 2016 Surgical versus conservative treatment for lumbar disc herniation: a prospective cohort study

- Lee, et al 2019 Nonsurgical treatments for patients with radicular pain from lumbosacral disc herniation.

- Jeong, et al 2017 The effects of gluteus muscle strengthening exercise and lumbar stabilization exercise on lumbar muscle strength and balance in chronic low back pain patients.

- Rahyussalim, et al 2020 Significance of the Association between Disc Degeneration Changes on Imaging and Low Back Pain: A Review Article


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib